Editorial

Le Mot du Président-Administrateur 

Novembre 2022

Professeur Didier Samuel

Président-Administrateur du CNCR

“Les planètes seraient-elles alignées pour dynamiser et renforcer la recherche en santé ? On peut légitimement l’espérer au vu des signaux positifs de cette rentrée 2022.”

La constitution des cabinets au Ministère de la Santé et de la Prévention et au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche nous fait espérer une belle écoute sur nos sujets. Nous avons ainsi appris avec plaisir que mon prédécesseur en tant que Président du CNCR, le professeur Antoine MAGNAN, avait pris ses fonctions comme conseiller recherche auprès du Ministre de la Santé.

Preuve de leur intérêt, les ministres Sylvie RETAILLEAU et François BRAUN ont honoré par leur participation les 6ème États généraux de la formation et de la recherche médicales, les 29 et 30 septembre derniers. Ils ont souligné tous les deux l’importance de la recherche, des CHU, et de l’attractivité des carrières qui avait été laissée de côté pendant le Ségur. Les divergences semblent oubliées, la volonté de collaboration des deux ministères est bien présente, dans une attitude d’écoute ouverte et très positive : l’espoir de voir les sujets recherche en santé avancer ! L’avenir s’éclaire donc avec la LPR qui commence à porter ses fruits (création des chaires de professeur junior, revalorisation des carrières, augmentation du budget de l’Inserm, et des crédits recherche du MESR…). D’autre part, nous nous félicitons du lancement opérationnel de l’Agence de l’Innovation en Santé (AIS), projet que nous soutenons depuis l’annonce de sa création et qui devrait permettre de booster l’innovation en santé en France grâce à plus de fluidité et de réactivité. Nous souhaitons une pleine réussite à Lise Alter dans sa fonction de directrice générale de la nouvelle agence.

Au CNCR, plusieurs projets structurants sont en cours. Notre Assemblée Générale du 13 octobre dernier a été l’occasion d’annoncer le lancement de la grande étude bibliométrique « Brain Health », qui dressera un tableau exhaustif de la recherche française sur ce large champ, depuis les maladies neurodégénératives jusqu’à la pédopsychiatrie. Un groupe de travail expert a d’ores et déjà été constitué pour garantir la bonne représentation de chacune des spécialités. Sur le modèle du Rapport Cancer, nul doute que cette analyse donnera des clés de compréhension sur le positionnement de la France dans ces domaines, et préparera le terrain aux futurs appels à projets européens qui se dessinent.

Dans cette optique, l’adhésion du CNCR à la Maison Irène et Frédéric Joliot-Curie à Bruxelles concrétise notre volonté de porter la voix de la recherche hospitalière auprès des instances communautaires européennes. Nous nous y associerons à d’autres structures pour promouvoir la recherche et l’innovation françaises. De ce fait également, la Cellule Europe sera à même de recueillir des informations en amont des appels à projet, pour les diffuser à nos membres, avec l’objectif d’aider à l’obtention des financements en préparant le plus tôt possible les dossiers de candidature. Ces éléments seront notamment partagés au sein du « groupe de travail Europe », animé par Séverine ABRAMATIC.

La structuration et la coopération territoriale constituent un enjeu important pour les établissements, visant à renforcer l’attractivité et la complémentarité des structures CHU-CH. Huit membres ont ainsi sollicité le CNCR dans le montage de leur projet. Aspects stratégiques, juridiques et techniques, financiers, réglementaires (sur le lieu de recherche, les responsabilités des différents acteurs et notamment des investigateurs et promoteurs) mais aussi poursuite de la réflexion historique du CNCR sur la création de centres territoriaux de recherche en santé… De multiples questionnements auxquels répond la cellule Affaires juridiques en la personne d’Anne LE LOUARN.

Pour finir, je tiens à souhaiter la bienvenue à Christophe CHAZELLE, notre nouveau responsable de la communication depuis début septembre. Il poursuivra l’activité d’Eugénie DALY, partie vers de nouveaux horizons professionnels à l’étranger. Nous la remercions chaleureusement pour tout son travail au fil de ces 7 ans au CNCR et lui souhaitons bonne continuation.

Toute l’équipe et moi-même vous souhaitons une belle fin d’année 2022 !